Association Nationale pour le Développement de l’Ingénierie Sociale

Bienvenue sur le site de l'Association Nationale pour le DEveloppement de L'Ingénierie Sociale. Vous y découvrirez la présentation et l'actualité de notre association, ainsi que des ressources sur l'ingénierie sociale.

L'association ANDELIS a été créée en septembre 2016 en région PACA pour contribuer à la lisibilité et à la visibilité de l'ingéniérie sociale comme réponse adaptée aux enjeux actuels de l'intervention sociale.

L’association a pour objet :


1) La promotion de l'ingénierie sociale - diplôme, fonctions et compétences - et la valorisation de démarches afférentes de recherche, de compréhension et d'action
2) Le développement et la mise en accessibilité des ressources de et sur l'ingénierie sociale
3) Les actions en faveur des partages d’expériences et de la connaissance mutuelle des acteurs de l'ingénierie sociale
4) La réalisation de prestations d’ingénierie sociale, d’interventions de formation et d’organisation d’évènements.

 

Par ingénierie sociale, nous entendons une démarche collective d'action et de compréhension contextualisée, incluant les personnes accompagnées elles-mêmes. Elle s’appuie sur un faisceau de compétences et d'outils conceptuels et méthodologiques. Elle permet de piloter, co-construire, accompagner et évaluer les dispositifs et organisations de l’intervention sociale, dans une visée de justice sociale.

Statuts andelisStatuts andelis (527.23 Ko)

 

 

linkedinRejoindre le groupe ANDELIS sur Linkedin

Facebook2s

 

Communiqué de presse

Création d’ANDÉLIS, Association Nationale pour le Développement de l’Ingénierie Sociale

Le 08 septembre 2016, lors de la tenue d’une assemblée générale constitutive en région PACA, près de Marseille, a été créée l’Association Nationale pour le Développement de l’Ingénierie Sociale – ANDÉLIS.


ANDÉLIS est née d’un besoin de créer un réseau et une communauté de professionnel(le)s autour de l’ingénierie sociale. En effet, 10 ans après l’apparition du DEIS (Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale), il nous a été donné de constater que ce diplôme, porté sur la recherche et le développement, a du mal à trouver sa place, notamment vis-à-vis des autres formations de cadres du travail social (CAFERUIS et CAFDES), plus spécifiquement centrées sur le management en organisation et la gestion.  
De même, nous constatons que l’ingénierie sociale comme démarche d’intervention reste encore peu connue et peu sollicitée au sein des organisations du secteur social et médico-social. Qui plus est, il suffit d’une rapide recherche sur internet pour comprendre qu’elle est souvent assimilée, positivement ou négativement selon les auteurs, à un ensemble de techniques visant le contrôle des comportements d’une population-cible. Nous sommes loin de l’ingénierie sociale telle que nous l’entendons ici : une démarche pluri-acteurs de compréhension de la réalité sociale et d’action sur cette réalité, à travers notamment une analyse des systèmes organisationnels et des propositions, mises en œuvre et évaluations de projets et dispositifs. Une démarche d’expertise donc, et qui se veut au service premier de personnes en difficultés et incluant, autant que possible, ces personnes.


La dimension inclusive de l’ingénierie sociale participe de son utilité et de sa plus-value. A l’interface entre de multiples acteurs de natures diverses, l’ingénierie sociale contribue à leur mobilisation et, à travers la combinaison de leurs expériences et de leurs savoirs, à l’apparition de réponses plus appropriées, voire novatrices. En prenant en considération de façon systémique une pluralité de paramètres (relationnels, temporels, territoriaux, politiques, stratégiques, économiques…), elle permet aussi une meilleure appréhension de la complexité croissante des politiques publiques et des dispositifs qui en découlent. In fine, par sa démarche singulière de mise en dialogue des acteurs d’un territoire, de co-construction de projets et d’articulation entre approches ascendante et descendante, l’ingénierie sociale prend part selon nous au nécessaire décloisonnement des secteurs et des pratiques, au renouvellement de ces pratiques professionnelles et des projets institutionnels, voire, de sa place, participe à un renouveau démocratique.


Convaincus pour toutes ces raisons de l’intérêt de l’ingénierie sociale, nous souhaitons donc, à travers ANDÉLIS et ses actions, contribuer fortement à ce que l’ingénierie sociale se fasse toute sa place dans le champ de l’action sociale/médico-sociale.

×